STEPHAN DOITSCHINOFF

 

Stephan Doitschinoff est un artiste autodidacte né en 1977 à São Paulo où il vit toujours. Fils d’un pasteur évangélique, il a passé son enfance à absorber l’iconographie religieuse, qu’il réutilise et détourne dans ses peintures, installations et performances de rue. Au delà du Brésil il est déjà très populaire aux USA et au Royaume Uni. Ses oeuvres font entre autre partie de la collection Isabel & Agustin Coppel au Mexique.

Doitschinoff développe son travail sur divers supports allant de la peinture, des installations muséales, du street art, à la vidéo et à la performance. Dans toutes ces approches se maintient une uniformité de l’esthétique, du contenu et du corps d’investigation.
Son travail est imprégné d’un langage codé hautement symbolique. Ce qui à première vue semble être un récit visuel empreint de références religieuses ou ésotériques, révèle après un regard plus attentif, un processus d’appropriation et de réinterprétation de ce vocabulaire.
Certains symboles traditionnels de la religion sont récurrents, comme le temple, l’autel, la procession et des caractères anthropomorphes représentatifs de divinités. Cependant, point de véléité dogmatique : le contenu de son travail forme des questions dont le but est d’encourager à la réflexion et à la critique.
Doitschinoff supprime en effet le contenu mystique ou idéologique du vocabulaire religieux, se contentant de s’en approprier les images et d’y ajouter des symboles créés à partir de réflexions personnelles en lien avec des thématiques contemporaines, telles que la «démocratie d’entreprise», le rôle des plantes et des substances psychotropes dans la culture occidentale, ou encore le manque causé par les systèmes sociaux rigides qui ne proposent pas aux individus d’opportunité pour que ceux-ci se développent en toute plénitude. Une fois redéfinie la narration originale intrinsèque aux symboles religieux, ceux-ci deviennent à leur tour un langage courant ayant le pouvoir de capter l’attention du grand public de par son aspect familier, du fait de sa présence abondante et récurrente dans la société depuis ses fondements.

Artiste révélé par le prix de l’Associação Paulista de Críticos de Arte, ses expositions les plus ambitieuses sont celles qu’il a présentées dans des institutions telles que : MCA San Diego – USA ; Fondation Cartier, Paris – France ; MASP São Paulo – Brésil, Museu Afro Brasil, São Paulo – Brésil ; Centro Cultural Vergueiro, São Paulo – Brésil.

Deux monographies sur son travail sont déjà parues aux éditions Gestalten : Calma: The Art of Stephan Doitschinoff (2008) et Cras (2012). Le film TEMPORAL documente son travail à Lençois.

top
SHOWS

Expositions personnelles
2015 Jonathan Levine Gallery, New York – ‘Three-Planet Lifestyle’
2014 Galerie LJ, Paris – ‘Três Mundos’
2014 Diesel Art Gallery, Tokyo – ‘Jurema Preta’
2013 Choque Cultural, São Paulo – ‘FVTVRV’
2012 Gestalten Space, Berlin – ‘Heri, Hodie, Cras’
2011 Jonathan LeVine Gallery, New York – ‘Novo Asceticismo’
2010 Choque Cultural, São Paulo – ‘CRAS’
2008 Jonathan LeVine Gallery, New York – ‘Novo Mundo’
2008 Anno Domini Gallery, San Jose – ‘Fim do Mundo’
2007 Choque Cultural, São Paolo – ‘Temporal’
2007 Subaquatica Gallery, Madrid – ‘Death is a Holliday’
2006 This Way Up Gallery, Londres – ‘Aracy Mãe das Águas’

Expositions collectives (sélection)
2011 Museu de Arte De São Paulo (MASP). São Paulo – ‘De Dentro e De Fora’, curated by Choque Cultural
2010 Museum of Contemporary Art San Diego, San Diego – ‘Viva la Revolución: A Dialogue with the Urban Landscape’, curated by Pedro Alonzo.
2010 Fondation Cartier, Paris – ‘Né dans la rue (Born in the streets)’
2010 TRANSFER. Organized by Santander Cultural and the Cultural Ministry of São Paulo. Brazilian
Cultural Pavilian, Ibirapuera Park. São Paulo, Brazil; Santander Cultural, Porto Alegre (2008).
2010 Jonathan LeVine Gallery, New York – ‘Five Year Anniversary’
2009 SCOPE Contemporary Art Fair, Miami – ‘Chimera’, curated by David Hunt
2009 Museu de Arte De São Paulo (MASP), São Paulo – ‘De Dentro Para Fora, De Fora Para Dentro’, curated by Choque Cultural
2009 Museu Afro Brasil, São Paulo – ‘Nova Redençao’, installation pour l’exposition ‘Os Mágicos Olhos das Américas’
2009 SCION Space, Los Angeles – ‘São Paulo’, curated by Choque Cultural
2007 La Luz de Jesus Gallery, Los Angeles – ‘Everything but the Kitchen Sync’
2006 Stolen Space, Londres – ‘Bitch Fight’
2006 BLK/MRKT Gallery, Los Angeles – ‘BMG Artists’ Annual’
2006 White Walls Gallery, San Francisco – ‘All Starz Hustlaz’

top
COLLECTIONS
The Isabel and Agustín Coppel Collection, Mexico

top
PRESSE

Monographies :

Calma: The Art of Stephan Doitschinoff, éd. Gestalten, 2008
Cras, éd. Gestalten, 2012

Publications :
Walls and Frames – Fine Art from the Streets, Gestalten, 2011
Closer to God – Religious Architecture and Sacred Spaces, Gestalten, 2010
Urban Interventions – Personal Projects in Public Spaces, Gestalten, 2010
Beyond The Street: 100 Leading Figures in Urban Art, Gestalten, 2010
The Upset: Young Contemporary Art, Gestalten, 2008
Black Magic, White Noise, Gestalten, 2007
Graffiti Brasil, Thames + Hudson, 2005

Related Entries
UA-10513737-1