[01/06- 29/07/17] ANDREW SCHOULTZ “Subtle Beast”

[La galerie est fermée les 14 et 15 juillet et réouvrira mardi prochain 18/07 aux horaires habituels.]

La Galerie LJ expose pour la 1ère fois en France l’artiste américain Andrew Schoultz. Né en 1975 le skateboard est la principale passion de Schoultz, qu’il pratique déjà de façon assidue lorsqu’il emménage à San Francisco pour suivre des études d’art à la fin des années 90. Le graffiti lui vient naturellement dans la continuité du skate, qui l’amène à découvrir l’environnement urbain autrement. Dans le sillage de ses aînés de la «Mission School» à San Francisco (Barry McGee, Chris Johanson, Alicia McCarthy, …), il passe d’une pratique vandale à une peinture plus académique, le graffiti l’amenant à la peinture murale dès le début des années 2000. Désormais artiste reconnu aux USA, il multiplie les expositions en institutions et en galerie. Son travail fait partie de nombreuses collections privées et publiques, dont celles du LACMA à Los Angeles et du SFMoMA à San Francisco, et aussi en Europe, plus particulièrement en Belgique, Allemagne et Danemark.

A travers ses peintures, dessins, fresques et installations, Schoultz utilise des symboles pour illustrer les problématiques de la vie actuelle en Amérique via une iconographie dont l’aspect répétitif est sûrement hérité de sa pratique du graffiti : oeil du billet de 1 dollar US, comic books, clip art des années 90, Cheval de Troie, vortex, faune héraldique, vase et navire de guerre grecs. Son travail met en scène une histoire éphémère vouée à se répéter, pour laquelle il puise également son inspiration autant dans la cartographie allemande du XVe siècle bien que dans la miniature indienne, la tapisserie traditionnelle persane ou les posters psychédéliques des années 70. Avec ses peintures narratives, chaotiques et à niveaux de lecture multiples,  Schoultz parle des crises environnementales telles que marées noires et catastrophes naturelles, de considérations politiques telles que la guerre et la corruption, et les effets économiques de la globalisation et du capitalisme.

Pour sa 1ère exposition à Paris, Schoultz présente une nouvelle série d’oeuvres dans le style iconique qui a fait son succès aux USA et en Europe du Nord. Oeuvres sur toile et papier seront mises en scène dans un décor mural cinétique ayant vocation de plonger le visiteur dans une expérience immersive totale. 

Related Entries
UA-10513737-1