QUENTIN GAREL

Né à Paris en 1975. Vit et travaille à Paris et Douville-sur-Andelle (Normandie).
Quentin Garel est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (1998 ; ateliers de Jean Clos et Giuseppe Penone) et a été résident à la Casa Velazquez, Madrid, de 1998 à 2000.

Le travail de Quentin Garel est empreint du monde animal : il s’inspire de l’anatomie, des squelettes, des vestiges archéologiques, pour créer des sculptures aux formes hybrides. S’il joue de la réalité et du rapport d’échelle pour détourner les formes et inventer une population venue d’un monde paléontologique parallèle, au premier regard ses sculptures font illusion, elles deviennent les vestiges d’un véritable animal, dans un subtil assemblage de bois et de bronze qu’il travaille de telle manière que l’on ne peut les différencier à l’œil nu. Garel est un archéologue du présent, qui réinterprète la figure animale à travers une multitude de déclinaisons morphologiques.
Tout a commencé il y a 20 ans, lorsque son travail portait un regard ironique sur les trophées de chasse : il dénonçait alors une pratique orgueilleuse de l’homme, une domination sur l’animal uniquement vu comme objet de consommation. C’est en commençant à travailler avec des paysagistes et des architectes pour des espaces publics que son travail a évolué : il s’est mis à sculpter des animaux sous toutes leurs formes, dans un travail assez figuratif mais aussi anamorphosé et distant de la réalité animale. Garel se revendique sculpteur de la forme plutôt que du concept, entre art et science, bois et métal, chirurgie dentaire et tronçonneuse effrénée.
Quentin Garel est aussi un excellent dessinateur (il a gagné plusieurs prix de dessin lorsqu’il était étudiant) : son trait d’une précision impressionnante procure une émotion infime, qui poursuit la beauté de ses sculptures : des études réalisées au fusain et à la craie, comme des carnets de croquis grandeur nature qui lui servent à assembler ses sculptures.
Citant comme références Jean de la Fontaine ou Esope, la statuaire africaine, Winsor McCay (Little Nemo), Panamarenko pour ses machines, Ron Mueck pour son rapport à l’échelle, ou François Weil pour ses sculptures à la fois massives et aériennes, Quentin Garel ouvre un nouveau chapitre au regard de l’histoire des relations complexes de l’homme avec l’iconographie animalière.

Garel a fait l’objet d’une grande exposition personnelle au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris en 2016, et d’une exposition rétrospective présentée au centre d’art de la Matmut (Normandie) en 2019 et au Domaine de Chamarande (Essone) en 2020. Sa plus récente (et plus complète) monographie est parue chez Albin Michel Beaux Livres en 2019.

top
NEWS

L’expostion “Anomal” de Quentin Garel est présentée au Domaine de Chamarande jusqu’au 29 mars 2020.

top
COLLECTIONS & PUBLIC COMMISSIONS

2019 Centre-ville d’Arpajon (91), commande d’une fontaine de poissons
2019 ‘Girolles’, Parc du Champ des Bruyères, Rouen, commande de sculptures monumentales
2013 Place de la Paix, Mulhouse, commande d’une fontaine de grenouilles
2012 ‘Arbranimal’, Pôle Régional des Savoirs, Rouen, commande d’une sculpture monumentale pour la Région Haute-Normandie
2011 Centre d’art contemporain de la MATMUT, Rouen, Grand Masque de Gorille
2009 Jardin des Géants, Lille, commande de 23 fontaines
2007 Galleria D’Arte Moderna e Contemporanea Palazzo Forti, Verona, Italie
2006 Parc du Chemin de l’Ile, Nanterre, commandes du Conseil Général des Hauts-de Seine
2003 Collections de Saint-Cyprien, Pyrénées Orientales (66)

top
PRIZES

2004 Prix de sculpture, Salon de Mai, Paris
2003 Prix de dessin, Académie des Beaux-Arts, Paris
2002 Prix de sculpture, Fondation COFFIM, Paris
2002 Prix de sculpture, Salon d’art contemporain de Montrouge
2001 23e Prix international d’art contemporain de Monte Carlo
1998-2000 Résident et membre de la section artistique de la Casa Velazquez, Madrid
1995 Prix de dessin, Académie des Beaux-Arts de Paris

top
SHOWS

2020
Domaine de Chamarande, Essonne (91) – ‘Anomal’ – Exposition rétrospective (25 janvier-29 mars)
Art Madrid, Madrid – Représenté par Galerie LJ (25 février-1er mars)
Galleria Forni, Bologne – Solo show (avril)
Galerie LJ, Paris – Solo show (décembre)
Arte Fiera Bologna, Bologne – Représenté par Galleria Forni
BRAFA, Bruxelles – Proposé par Patrice Trigano

2019
Centre d’art contemporain de la Matmut, Saint-Pierre-de-Varengeville (Normandie) – ‘Quentin Garel” – Exposition rétrospective
Art Expo Malaysia, Kuala Lumpur – Représenté par Cuturi Gallery – Solo show
Cuturi Gallery, Singapour – ‘Anima Artificialis‘ – Solo show

2018
Galerie LJ @Espace Commines, Paris – ‘Monumentalis‘ – Solo show
Galerie Bayart, Le Touquet – Solo show

2017
Palazzo Tiepolo Passi, Venise – ‘Beauty & The Beast‘ – Double solo show w/ Judi Harvest, curator : Fondation Valmont
Galerie Got, Montreal – ‘En chair et en os’ – Solo show

2016
Museum National d’Histoire Naturelle, Galerie de Paléontologie & Jardin des Plantes, Paris – ‘Le Magicien d’Os‘  – Solo show
Berkshire Museum, Pittsfield, Massachusetts – ‘Art Zoo‘ – Group show

2015
Espace Julio Gonzalez, Arcueil – ‘Gueules de bois‘ – Solo show
Museum d’Histoire Naturelle, Grande Galerie de l’Evolution, Paris – ‘Sur la piste des grands singes‘ – Sculptures accompagnant l’exposition ethnographique sur le parvis du musée côté Grande Galerie de l’Evolution (jusqu’à 2016)
Galerie LJ, Paris – Solo show

2014
Galerie LJ, Paris  – ‘Kate Clark, AJ Fosik, Quentin Garel’ – Group show
Johnson & Johnson’s, Issy-les-Moulineaux – ‘La Beauté’ – Group show, curator : Marie Maertens
Galerie Duchoze, Rouen – Solo show
Arte Fiera, Bologne – Represented by Galleria Forni
Axelle Gallery, New York – ‘Winter Collective’ – Group show

2013
Galerie LJ, Paris – Solo show
Bertrand Delacroix Gallery, New York – ‘Gueule de bois’ – Solo show
Galleria dell’Incisione, Brescia – ‘Marabù, vizi e virtù’ – Group show
Aida Cherfan Fine Art Gallery, Beyrouth – ‘The Winter Collective Show’ – Group show
Centre d’Art contemporain de Saint Pierre de Varengeville – ‘50ans/50oeuvres’ – Group show
Centre Culturel d’Oyonnax – ‘Dialogue de Bêtes’ – Group show
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne – Group show

2012
Gremillion Gallery, Houston – ‘Trophy’– Solo show
Galerie LJ, Paris – Solo show
Hôtel de Région Haute-Normandie, Rouen – Solo show
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne – Group show
Galleria dell’Incisione, Brescia – ‘Bestiario’ – Solo show

2011
Musée Départemental de l’Abbaye de Saint-Riquier, Somme (80) – Solo show
Art Elysées, représenté par la Galerie L.J., Paris – Group show
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne – Group show

2010
Galerie L.J., Paris – Solo show
Mazel Galerie, Bruxelles – Solo show
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne – Group show

2009
La Lune en Parachute, Epinal – Solo show
Galerie Daniel Duchoze, Rouen – Solo show
Galerie L.J., Paris – Solo show
Galleria Forni, Milan – Solo show
2e Biennale de Sculpture de Yerres (91), Propriété Caillebotte, curateur: Lydia Harambourg – Group show

2008
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne

2007
Palazzo Poggi, installation d’une sculpture en parallèle à la Fiera Bologna – Solo show
1ère Biennale de Sculpture de Yerres (91), Propriété Caillebotte, curateur: Lydia Harambourg – Group show
4e biennale d’art contemporain d’Aixe-sur-Vienne. ‘Au-delà du corps’, Centre Culturel Jacques Prévert, Aixe-sur-Vienne (87) – Group show
Palazzo Forti, Vérone – ‘Il Settimo Splendore. La modernità della malinconia’ – Group show

2006
Galerie RL Beaubourg, Paris – Solo show
Art Paris, ‘Garel&Garel’, représenté par Galleria Forni, Paris – Double solo show

2005
Galleria Forni, Bologne – Solo show
Art Paris, représenté par Galerie RL Beaubourg, Paris
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne
Abbaye de St-Riquier, Somme (80) –  ‘Le cochon, portrait d’un séducteur’– Group show, curator : L. Michaud

2004
Galerie Vent d’Ocres, Paris – Solo show
Galerie RL Beaubourg, Paris – Solo show
Art Paris, représenté par Galerie RL Beaubourg, Paris – Group show
Galleria Forni, Milan – Group show
‘Animalia’, Galleria Forni, Bologne – Group show

2003
Centre d’Art Contemporain de Saint-Cyprien – Solo show
Arte Fiera, représenté par Galleria Forni, Bologne – Group show
Art Paris, représenté par Galerie RL Beaubourg, Paris – Group show
Jardins du Luxembourg, Sénat, Paris – ‘Animal et Territoire’ – Group show

2002
Galerie Vent d’Ocres, Paris – Solo show
Art Paris, représenté par Galerie RL Beaubourg, Paris – Group show
Salon d’Art Contemporain, Montrouge – Group show

2000
‘Encuentro’, Casa Velazquez, Madrid – Group show
Institut de France, Paris – Group show
Centre Culturel Garenne Lemot, Gétigné – Group show

1999
Centro Cultural del Conde Duque, Madrid – Group show
Casa Velazquez, Madrid – Group show
Institut de France, Paris – Group show

1996
Art Institute of Chicago – Group show

top
PUBLICATIONS
Quentin Garel : Anomal, Catalogue de l’exposition au Domaine du Chamarande du 25 janvier au 29 mars 2020, Editions Anamosa, Paris, 2020
Quentin Garel. Monographie, Albin Michel, Paris, 2019
Quentin Garel Le Magicien d’Os, Catalogue de l’exposition au Muséum National d’Histoire Naturelle du 16 mars au 12 septembre 2016, Paris, 2016
A. Avila, Quentin Garel: Gueules de Bois, Aréa, Paris, 2014
A. Avila, Quentin Garel: Trophées, Aréa, Paris, 2009
Galeria Forni (éd.), Quentin Garel, Milan, 2009
G. Cortanova (curateur, éditeur), Il Settimo Splendore. La modernità della malinconia, Palazzo Forti 25 mars-29 juillet 2007, Vérone, 2007
ArtSénat (éd.), Animal et Territoire, une exposition proposée par Marie Sallantin, Orangerie et Jardins du Luxembourg, 2003, p.106-107
Collections de Saint-Cyprien (éd.), Quentin Garel, St-Cyprien, 2003


top
PRESS
Télérama Sortir, Quentin Garel : Anomal, 10 février 2020
vià Grand Paris, Les animaux extraordinaires de Quentin Garel à Chamarande, 3 février 2020
Le Parisien, Quentin Garel déploie son bestiaire fantastique au Domaine de Chamarande, 1er février 2020
So Chic SG, “Explore the animal kingdow at Anima Articifialis: an interview of Quentin Garel“, 8 février 2019
Le Figaro, “L’arche de Noé de Quentin Garel“, Isabelle Blondel, 28 mai 2018
France Fine Art, “Quentin Garel : Monumentalis“, Anne Frédérique Fer, 28 mai 2018, interview audio
Télérama Sortir, “Quentin Garel: Monumentalis“, Bénédicte Philippe, 17 mai 2018
Miroir de l’Art, “Quentin Garel: L’animal sublimé”, n°91, printemps 2018
Sortir à Paris, “Monumentalis: l’exposition des oeuvres monumentales de Quentin Garel“, avril 2018
Télématin, France 2, reportage sur le salon Révélations et interview de Quentin Garel à son atelier, 3 mai 2017
La Presse (Montreal), “Des gueules de bois qui n’en sont pas !“, 1er avril 2017
Télérama Sortir, “De beaux os à ronger”, 17 août 2016
Gazette Drouot, “Quentin Garel le magicien d’os”, par Lydia Harambourg, 30 juin 2016
Ca M’intéresse Hors Série, “C’est là qu’est l’os”, mai-juillet 2016
Télérama, “Le magicien d’os, sculptures de Quentin Garel”, 30 mars 2016
Biba, “Sculptures: le bestiaire de Quentin Garel”, 30 mars 2016
Libération, “Quentin Garel, poésie en os troubles”, par Clémentine Mercier, 21 mars 2016
Fémina, supplément du JDD, “Troublants trophées”, 13 mars 2016
DecorMag (Canada), par Lison Budzin, octobre 2015
La Gazette Drouot, “Quentin Garel: bestiaire”, Lydia Harambourg, 9/11/2012
Palace Costes, “Etonnants créateurs : Quentin Garel, Beauté Animale”, n°41, 2012
ELLE Déco, “L’esprit loft chez un collectionneur”, C. Leboulanger, 2011
La Gazette de l’Hôtel Drouot, “Quentin Garel, bestiaire en liberté”, Lydia Harambourg, 14/01/2011
Libération, “L’oasis pour faune lilloise de Quentin Garel”, F.X. Gomez, 29/06/2009
Figaroscope, “Le bestiaire de Quentin Garel”, Valérie Duponchelle, 2009
La Gazette de l’Hôtel Drouot, “Quentin Garel”, Lydia Harambourg, 05/06/2009, p.302
Artension Hors Série 2, “Ces passeurs d’éternité sont nos repères d’âme”, C. Noorbergen, 2007, p.7
Area Revue(s), “Philippe et Quentin Garel”, D. Le Sergent, 2007, p.132-136
Paris Voice, “Creative Spark”, G. Oliver, 12/2003-01/2004
La Gazette de l’Hôtel Drouot, “Quentin Garel et l’histoire naturelle”, Lydia Harambourg, 12/12/2003
Le Figaro, “Le Jardin des traces de Quentin Garel”, Valérie Duponchelle, 24/10/2003, p.29
L’Indépendant, “Garel, l’artiste à la tête de veau”, J.-M. Collet, 17/07/2003
Le Journal de la Fondation COFFIM, “Quentin Garel”, 5/06/2002
La Gazette de l’Hôtel Drouot, “Quentin Garel”, Lydia Harambourg, n° 20, 17/05/2002
Art Actuel, “Trophée… de poulet”, 05/2002
TELERAMA, “Gueules de bois”, Olivier Cena, 30/04/2002, p.75
press book 2002-2012

Related Entries
UA-10513737-1