[09/05 – 20/06/20] BEN TOLMAN

[FR] La galerie reçoit l’artiste américain Ben Tolman pour sa deuxième exposition personnelle à Paris (et en Europe), composée d’une dizaine d’oeuvres inédites de moyen à grand format dont la production, appliquée et minutieuse,  a nécessité 12 mois.
Ben Tolman (né en 1980) vivait à Washington DC jusqu’en 2019 : il a fondé depuis une communauté d’artistes à Pittsburg (Pennsylvanie) où il vit désormais – le Fiasco Art Center. Diplômé du Corcoran College of Art And Design en 2005, il a été finaliste du prix de portrait Outwin Boochever au Smithsonian National Portrait Gallery à Washington en 2009.
Tolman crée des dessins à l’encre dont la densité dépeint des scènes de la vie urbaine réparties sur plusieurs niveaux. Il débute chacun de ses dessins avec un rudiment de concept spatial, par exemple un bidonville, un gratte-ciel industriel, ou une allée. Avec la précision d’un architecte et les principes d’illusions artistiques de Maurits E. Escher, il construit des scènes à multi-étages, telles des vignettes de scénario, entre pure fantaisie et observation attentive d’expériences vécues.
Les pièces de ce puzzle peuvent paraître tantôt réalistes, tantôt complètement incongrues. Dans ces paysages urbains composés d’un large variété de constructions, souvent en ruines et tagguées, on trouve un zoo humain cachant des surprises à la façon de Où Est Charlie. Tolman remplit les pièces et les espaces avec un sens de l’humour aigu. Ces diverses scènes représentent, au fond, les vérités excentriques des strates complexes de notre société.
Bien qu’il emploie parfois de toutes petites touches de couleur, Tolman s’appuie principalement sur une profusion de fines lignes noires, de hachures et de points. Il gratte tellement le papier que par endroit celui-ci peut paraître texturé, mais son grain demeure toute l’encre qui est appliquée à la main. Ben Tolman est passé maître en construction et chacun de ses tracés est aussi solide qu’une brique ou une planche.

[ENG] The gallery welcomes American artist Ben Tolman for his second solo exhibition in Paris (and in Europe), with a new body of works, medium to large, which production took 12 months.
Ben Tolman (b. 1980) lived in Washington DC until 2019: he has founded an artist community in Pittsburg (Pennsylvania) where he now lives – the Fiasco Art Center. He graduated from the Corcoran College of Art And Design in 2005 and was a finalist for the Outwin Boochever Portrait Award at the Smithsonian National Portrait Gallery in Washington in 2009.
Tolman creates ink drawings which density depicts scenes of urban life, spread over levels. He begins each of his drawings with a rudimentary spatial concept, such as a slum, an industrial skyscraper, or an alley. With the precision of an architect and the artistic illusions of Maurits E. Escher, he builds multi-storey scenes, such as vignettes of scenario, between sheer fancy and close observation of lived experiences.
The pieces of this puzzle are realistic, but some of them are incongruous. In these urban landscapes composed of a wide variety of constructions, often in ruins and tagged, one finds a human zoo hiding surprises in the way of Where Is Waldo. Tolman fills rooms and spaces with a keen sense of humour. These various scenes represent, in essence, the eccentric truths of the complex strata of our society.
Although he sometimes uses very small color strokes, Tolman relies mainly on a profusion of fine black lines, hatching and dots. It scratches the paper so much that, in some places, it may appear textured, but its grain remains all the ink that is applied by hand. Ben Tolman is a master builder and each of his tracks is as solid as a brick or a board.

Related Entries
UA-10513737-1