[04/12/21 – 15/01/22] LÉO CAILLARD “TEMPOREL”

Vernissage samedi 4 décembre, 14h-20h, en présence de l’artiste.

La galerie est heureuse de présenter le premier solo show du plasticien parisien Léo Caillard en ses murs, après un premier projet ensemble dans notre group show ‘Mythó/Logos’ (octobre 2020). Outre sa série Hipsters In Stone qu’il continue d’explorer depuis ces dernières années, Léo Caillard présentera un ensemble de sculptures inédites, issues de sa plus récente série Wave Stone, ainsi que, pour la première fois, une série de peintures. Cet ensemble d’une dizaine de sculptures et autant de peintures sera complété d’oeuvres digitales en animation 3D, proposées sous la forme de NFT.

[FR]
Léo Caillard (né en 1985) vit et travaille à Pantin. Diplômé des Gobelins en 2008, il poursuit des études d’histoire de l’art et pratique la photographie dans un premier temps, tout en s’intéressant à la modélisation 3D et aux nouveaux médias. Depuis ses débuts en 2009, sa démarche plastique questionne sur notre rapport au temps et comment nous inscrivons notre époque contemporaine au cœur de l’Histoire.

Passionné par les sciences et particulièrement par la notion du temps, c’est à travers une carrière artistique que Léo Caillard décide de s’exprimer : “Mes yeux ont toujours cherché à observer le monde pour en découvrir le sens et les codes. Je pensais qu’une compréhension méthodique à travers la science apporterait les réponses, mais l’aspect artistique et conceptuel a finalement prévalu”.
Le grand public découvre son travail en 2012 avec sa série de photographies et d’installations Hipsters in Stone, où il habille de tenues actuelles et d’accessoires modernes des moulages de sculptures antiques du Louvre, suite de quoi le musée lui donnera accès à l’ensemble de son catalogue de moulages (un privilège rarement accordé). Par la suite il transpose ses montages photographiques sur marbre : la série Hipsters In Stone prend vie en 3 dimensions grâce à la modélisation et la sculpture artisanale, sur un matériau traditionnel. Depuis 2020, sa série Wave Stone, une réflexion sur la torsion et la statuaire antique, complète son travail plastique en 3 dimensions.
L’anachronisme des sculptures de Léo Caillard nous invite à réfléchir au présent, à la lumière de notre passé.

[ENG]
French artist Léo Caillard (b. 1985) lives and works in Paris. After graduating from Les Gobelins school of visual art in Paris (2008), he studied art history and started to practicing photography while carrying out researches in the realm of 3D and new media. Since his early beginnings in 2009, Caillard invites the viewer to take a fresh look at our era, open to history, in order to rethink our future.
Inspired by science and the concerns of our contemporary society, Leo Caillard toys with our relationship with time.He belongs to this new generation of artists associated with the significant changes that have been taking place since the 2000s with the dawn of the digital age and the new concerns of societies. A proponent of new technologies and science, his interests lay in exploring time and quantum physics, eventually leaving the world of numbers and expressing his investigations through a career in art.
The public discovered his work in 2012 with his series of photographs and installations Hipsters in Stone, where he dressed up with current outfits and modern accessories, casts of antique sculptures at the Louvre. The museum later granted him access to its entire catalogue of casts (a privilege only granted to a few contemporary artists such as Jeff Koons or Daniel Arsham). Then he adapted his photographies on marble: the Hipsters In Stone series came to life in 3 dimensions thanks to 3D modelling and sculpture, on a traditional material. Since 2020, his Wave Stone series, a reflexion on torsion and antique statuary, completes his works in 3 dimensions.
The anachronism of Léo Caillard’s sculptures makes us reflect on the present in the light of our past.

UA-10513737-1